Combien de temps consacrez-vous chaque semaine à développer vos talents? Vos Forces? À devenir encore meilleur dans ce que vous réussissez naturellement très bien?

Combien de temps consacrez-vous chaque semaine à améliorer vos points faibles? À corriger vos défauts? À combler vos lacunes?

En général, tout le monde accepte bien l’idée qu’il est important de développer ses talents.

Pourtant, dans la vraie vie, ce que je constate chaque jour, c’est que la plupart des gens consacrent la majorité de leur temps à essayer de développer des compétences et des aptitudes dans des sphères d’activités où ils ne sont pas particulièrement doués. Pourquoi?

 

Le mythe de la polyvalence

Dans plusieurs milieux de travail, un bon employé est celui qui sait tout faire ou qui peut tout apprendre. C’est une façon de penser qui se retrouve également chez beaucoup d’entrepreneurs, de cadres et de dirigeants; et il faut le dire, dans la vie en général!

Et comme c’est le propre de l’humain d’être capable d’apprendre, plusieurs personnes deviennent des « pieuvres ». Elles sont partout, voient à tout, connaissent tout et savent tout faire.   Lorsqu’elles réalisent qu’elles ont des lacunes dans un domaine, elles veillent à se former pour les combler.

En même temps, ces personnes bien intentionnées n’arrivent pas à exceller et à se démarquer. Quand elles parviennent à un rendement au-dessus de la moyenne, c’est au prix de trop d’efforts!

Avoir des champs d’intérêt variés est tout à fait correct. Mais il faut regarder la réalité en face, vous ne pouvez pas être le meilleur, partout, tout le temps! (Je vous l’accorde, certains petits génies excellent dans tout… mais ce n’est pas mon cas! Et vous?)

 

Miser sur vos Forces

C’est d’une simplicité désarmante… mais c’est drôlement efficace!

1) Déterminer très clairement quelles sont vos véritables Forces. **

2) Élaborer une stratégie de développement des Forces

5) Élaborer un plan d’action concret

3) Faire le suivi de l’évolution de vos Forces (et de l’impact sur votre vie)

4) Ajuster le plan d’action

**Attention, il ne s’agit pas ici de faire la liste de vos compétences; mais bien de vos talents innés.  

 

Gérer vos points faibles

Jusqu’à aujourd’hui, je n’ai rencontré personne qui ne connaissait pas du tout ses points faibles! Habituellement, c’est plutôt le contraire!

Quoi qu’il en soit, l’idée ici est de cesser d’investir vos ressources dans l’amélioration de vos points faibles.

Si un point faible entrave votre réussite, il faut le gérer et passer à autre chose. Et quand je dis gérer, c’est de tout simplement faire en sorte qu’il ne vous nuise plus. Point à la ligne.

Pas question de devenir « meilleur » dans ce domaine… seulement, être fonctionnel.

Il y a bien sûr de nombreuses façons d’y parvenir; et cela fera l’objet d’un prochain article.

Pour le moment, assurez-vous d’être aligné avec les points suivants :

1) Avoir identifié clairement les points faibles auxquels vous consacrez de l’énergie

2) Ensuite, posez-vous la question : Est-ce qu’ils entravent mon succès? ma réussite?

Oui : besoin d’une stratégie pour le gérer

Non : lâcher-prise

Voilà toute l’énergie qui devrait être consacrée aux points faibles!

 

En bref

Cela vous semble trop simple? Et qui a dit que cela devait être compliqué?

Pour l’avoir expérimenté et pour avoir été témoin de nombreuses transformations dans la vie des gens qui ont adopté cet optique, je vous propose d’au moins vous arrêter à y penser!

Qu’est-ce qui serait différent dans votre vie? Au travail? Si à partir de maintenant, vous cessiez d’investir là où c’est difficile et que vous mettiez tous vos efforts de développement, là où vous avez déjà du talent?

Bonne réflexion!

Je suis toujours ravie de vous lire, laissez-moi vos commentaires ci-dessous.

Vous avez aimé cet article? Vous croyez qu’il peut être utile à quelqu’un? Merci de partager sur les réseaux sociaux.