Voici venu le moment où nous allons aborder les façons de s’en sortir. En fait, nous allons définir les premières actions à poser pour en finir avec la procrastination élégante!

Passez à l’action maintenant! 

Ici, ce n’est vraiment pas le temps de remettre à plus tard. Vous avez pris la décision de changer quelque chose alors il faudra faire cet effort de volonté et faire les premiers pas!

 1. Sortez du déni mais n’achetez pas l’étiquette!

Les questions de réflexion vous auront aidé à comprendre ce qui vous amène à tout remettre à plus tard et vous serez peut-être plus consciente des moments où cela se produit. Il devient essentiel d’éveiller votre niveau de vigilance et de ne pas vous raconter d’histoires.

  •  Vous remettez quelque chose à plus tard?
  • Vous repoussez une tâche?

Vous êtes en train de procrastiner. Remarquez bien que vous n’êtes pas une procrastinatrice; vous posez un geste, celui de remettre à plus tard. Faites en tout simplement le constat, sans vous taper sur la tête. Au contraire, vous avez maintenant une piste à explorer, un élément pour comprendre et corriger le tir. Évitez surtout de commencer à vous dire « c’est normal, je suis une procrastinatrice élégante »; ce serait un bien mauvais tour à vous jouer. Vous ne voulez surtout pas que votre subconscient enregistre ceci comme un fait!!!

2. Dehors la liste de « To do »!

J’entends des grincements de dents et des « Nooooooon ».

Même si vous croyez cela impossible, il est possible de vivre sans une liste de « To do ». Non seulement c’est possible, mais c’est essentiel pour sortir de la procrastination. Il n’y a pas de temps alloué sur une liste de « To do » et votre agenda est déjà plein à craquer, il est donc mathématiquement impossible que vous réussissiez à faire ce que vous avez inscrit sur votre liste et ce que vous avez inscrit dans votre agenda.

Résultat? Vous procrastinez !  Voici donc 3 outils à mettre en place pour en finir avec les listes de choses à faire, tant au travail qu’à la maison.

 a)   Agenda : Dès qu’une nouvelle activité se présente et qu’elle se tient à un moment précis, ajoutez-la à l’agenda. Vous éviterez ainsi les doublons qui entraînent inévitablement le report de l’une ou l’autre des activités. Si une activité se présente et qu’il faut poser certaines actions avant de pouvoir bloquer l’agenda, notez-la dans votre inbox.

b)   Inbox : Un « inbox » peut être virtuel ou physique, ou un mélange des deux. Le « inbox » servira à déposer tous ces éléments nouveaux qui émergent au cours de la journée et que vous ne pouvez traiter sur le champ. Par exemple : le courrier entrant, un message téléphonique, une demande inattendue, etc.  Vous réservez une ou deux plages fixes tous les jours pour vider votre « inbox ».À ce moment, vous allez prendre une décision sur chacun des éléments qui s’y trouvent; vous allez soit :

  • traiter immédiatement ceux qui se font en moins de 2 minutes
  • ajouter à l’agenda ceux qui doivent y figurer
  • mettre dans un « parking lot » les éléments qui vous laissent indécis et qui peuvent attendre à la fin de la semaine
  • déléguer
  • ou tout simplement supprimer parce que ce n’est plus pertinent.

c)   « Parking lot » ou stationnement : peut être physique, sous forme d’un tableau ou d’une filière; ou encore virtuel